UEFA - Euro 2016 - France
Tous les articles

Ronaldo, une polémique pour commencer

par La rédaction
Ronaldo-entrainement

Publié le 8 juin 2016 à 09:21

Fernando Santos, le sélectionneur du Portugal est monté au front pour prendre la défense de son joueur vedette.

Apparu épuisé à l’issue de la finale de la Ligue des champions, Cristiano Ronaldo n’aborde pas l’Euro 2016 dans les meilleures dispositions. C’est tout du moins l’avis de la presse portugaise, pas rassurée par la semaine de vacance octroyée par le staff de la Seleçao à son joueur vedette pour se ressourcer avant le début de l’Euro.

La star du Real, fidèle à sa réputation, a beau s’être affiché sur les réseaux sociaux en train de s’entretenir à coup de tours de piste, ses clichés, le week-end dernier, le montrant prendre du bon temps à Ibiza en compagnie d’une charmante brune ont évidemment fait bien plus parler. Et pas seulement pour s’interroger sur l’identité de la demoiselle...

Les médias portugais s’inquiètent en effet de l’état de fraîcheur de l’icône locale à quelques jours du coup d’envoi de l’Euro. Une polémique à laquelle n’a évidemment pas échappé Fernando Santos, le sélectionneur de la Seleçao. Interrogé en conférence de presse à la veille du dernier match de préparation face à l’Estonie ce mercredi, l’ancien entraîneur du FC Porto ou du Sporting a donc plaidé la cause de son joueur, se montrant particulièrement rassurant quant à sa bonne forme.

"Cristiano Ronaldo est revenu en très bonne forme et il sera titulaire demain. Il est bien physiquement, de bonne humeur. Il a montré beaucoup de volonté et vous le verrez face à l’Estonie. Les rapports médicaux donnent des résultats positifs le concernant, a ainsi confié Fernando Santos dans des propos relayés par A Bola. Il est très motivé. Il vient de remporter la Ligue des Champions et désormais il est focalisé sur son objectif avec la Seleççao : remporter l’Euro 2016. A l’image de notre équipe, il a une forte volonté d’aller chercher le titre." Nul doute que la prestation de CR7 face à l’Estonie sera scrutée de près. Encore plus que d'habitude.