UEFA - Euro 2016 - France
Tous les articles

Ginola s'oppose à Cantona

par La rédaction
David-Ginola

Publié le 6 juin 2016 à 19:22

Les déclarations récentes d'Eric Cantona à l'encontre d'un Didier Deschamps taxé de racisme continuent de faire réagir. David Ginola, remis d'un accident cardiaque qui a bien failli lui coûter la vie, prend la défense du sélectionneur national contre l'ancienne gloire de Manchester United.

Eric Cantona et David Ginola ont un point commun dont ils se seraient sans doute bien passés. A la fin des années 90, ils étaient sans doute les deux attaquants français les plus efficaces et talentueux, néanmoins ils ont été boudés par Aimé Jacquet au moment de préparer la Coupe du monde en 1998. Tous deux ne figuraient pas dans les plans du sélectionneur national de l'époque, qui insistaient plus sur la notion de groupe que sur les individualités.

Avec le temps, Ginola est parvenu à digérer. "Eric et moi n'avons pas soulevé la Coupe du monde en 98, nous n'avons pas été sélectionnés, nous n'avons pas fait l'Euro en 96, ça a été des choix de sélectionneurs, se remémore-t-il sur les ondes de RTL. Bien évidemment on n'était pas d'accord avec ces choix-là mais à l'arrivée, quand on voit que Aimé Jacquet a gagné la Coupe du monde en 98, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Bravo !"

Une façon pour l'ancien international tricolore, à peine remis d'un infarctus suivi d'un quadruple pontage coronarien qui a bien failli lui coûter la vie, de remettre en cause les lourdes accusations du King contre Didier Deschamps, qu'il soupçonne de racisme pour ne pas avoir retenu Hatem Ben Arfa et Karim Benzema dans les 23 appelés à disputer l'Euro. "C'est ridicule, ce sont des polémiques qui n'ont pas lieu d'être… Pour moi, aujourd'hui ça n' a aucun intérêt", estime-t-il.

"Ces propos sont hors-jeu parce que l'équipe de France est dans une dynamique très intéressante. On sent des joueurs qui ont envie d'être ensemble et de faire quelque chose ensemble. Et quand on sait l'importance d'une relation dans le vestiaire entre des joueurs qui vont passer un mois ensemble...". Eric Cantona n'a donc pas trouvé de soutien avec l'autre ex vilain petit canard du football hexagonal. Malgré le point commun douloureux qui les rapproche, ces deux hommes ont suivi des trajectoires et des cheminements intellectuels pour le moins distincts. L'un a en outre complètement coupé avec le monde du ballon rond professionnel depuis sa retraite il y a vingt ans, l'autre n'a pas coupé le cordon.